Astuces Biz Dev

COMMENT TROUVER UNE BONNE IDEE BUSINESS ?

Trouvez la bonne idée businessVous avez plein d’idées business en tête ? Bien. C’est une bonne base, mais comment savoir laquelle est la meilleure à lancer ? Voici quelques caractéristiques de pour vous aider à trouver LA bonne idée business, celle qu’il vous faut et qui pourrait vous mener à une success story.

Une idée qui vous passionne : Difficile d’entreprendre sans passion, quand on sait ce que ça demande beaucoup d’efforts, de persévérance, de motivation. Si l’idée business que vous avez, vous motive « juste » pour de l’argent qu’elle pourrait vous apporter, alors vous faites fausse route. L’argent à lui seul ne pourra pas vous motivez lorsque vous passerez par des périodes difficiles (et il y en aura !). Vous devez croire en votre idée et être passionné au point d’être prêt à payer pour le produit/service que vous souhaitez lancer s’il existait.

« LA bonne idée business doit vous passionner au point où vous seriez prêt à acheter le produit s’il existait et que vous vous verriez bien encore 10 bonnes années à travailler sur les problématiques auxquelles elle apporte une solution. »

Une idée simple et évidente : Les meilleurs business sont souvent issus d’idées simples qui se sont par la suite développées en de véritable success story. L’idée apporte une réponse claire à un problème réel, qui existe, et que parfois l’entrepreneur lui-même rencontre ou a rencontré.

« LA bonne idée résout un problème précis grâce à un unique produit qui répond au besoin d’un type de client. »

Une cible bien définie : votre idée doit adresser un problème ou une souffrance éprouvée par un type bien précis de client. Et vous devez justement connaitre par cœur l’archétype de votre cible.

« LA bonne idée répond au besoin d’un type de client très précis, dont vous savez tout (ou vous devrez en faire votre top priorité) et lui apporte la solution qu’il cherche désespérément. »

Une innovation 10 fois meilleure que l’existant : LA bonne idée doit reposer sur une nouveauté, qui améliore l’existant, qui est unique en son genre et qui est différenciant. Mais pas seulement. Cette nouveauté doit être au moins 10 fois meilleure que ce qui existe à un instant T. L’innovation doit induire une réelle transformation dans les habitudes du client ciblé.

« LA bonne idée repose sur une botte secrète qui bouscule les habitudes du client et lui facilite la vie. »

Un petit marché à fort potentiel : votre idée business doit cibler en priorité un petit marché en forte croissance et qui donc deviendra très grand. Pourquoi ? Parce que commencer par un grand marché d’emblée, c’est se confronter à une concurrence de plus en plus forte et risquer de se faire écraser bien avant de pouvoir émerger. A contrario, un marché très petit mais qui pourrait rester petit dans le futur (pas de potentiel de croissance important ou un marché déjà arrivé à maturité), ne vous permettra pas de durer. Or plus le marché est petit tout en étant à fort potentiel et plus il sera négligé par de potentiels concurrents et plus vous aurez une longueur d’avance.

« LA bonne idée cible un petit marché à fort potentiel pour prendre de l’avance et s’inscrire dans la durée. Le potentiel de croissance du marché doit pouvoir vous permettre d’adresser rapidement un marché dont la taille dépasserait les 10 millions de potentiels clients. »

Des points faibles connus et maitrisés: Ce n’est pas tout d’avoir l’idée business, et de connaitre tout ce qui fait qu’elle LA bonne idée pour vous aujourd’hui. Il faut aussi, avant de vous lancer, bien connaitre les risques liés à cette idée, les failles du concept et donc les vulnérabilités. Une fois connus, il faut faire en sorte de les éliminer un par un et de limiter au maximum ceux que vous ne pourrez pas éliminer. En quelque sorte, ça vous permet de dresser certaines barrières à l’entrée et donc de prendre une longueur d’avance sur les potentiels nouveaux entrants.

« LA bonne idée devient bonne, une fois les défauts, risques et failles éliminés et/ou limités. »

Une source de monétisation unique et déterminée : Une bonne idée business ne serait pas l’idée du siècle sans monétisation. Et là encore quelques conseils à suivre. Premièrement, essayer de se focaliser sur une et une seule source de monétisation (pas deux, ni trois combinées). Cette source de revenue doit permettre au projet de se financer. Deuxième chose, la monétisation ne doit pas pouvoir se mettre en place difficilement ou tardivement. L’idéal serait maximum 3 grandes étapes avant de pouvoir monétiser.

« LA bonne idée génère des revenus via une source unique de monétisation, simple à mettre en place et donc atteinte au bout de 3 grandes étapes maximum. »

Référence : Créer sa startup Trouver son idée business, techniques et astuces

NZIKO Hermès
Directeur de Publication chez Bee-kome Magazine et Directeur général de Bee-kome Media. Passionné par les nouvelles technologies, les sciences du comportement humain et l'entrepreneuriat.
http://hermesnziko.wordpress.com